Aujourd’hui, je vous présente 3 photographes animalières que vous devez connaître.

Cette longue période m’a permis de réfléchir à beaucoup de choses. Prendre le temps de souffler, penser et regarder autour de soi. Alors pendant ce temps-là, j’ai également décidé de d’écrire cet article pour vous présenter trois autres photographes animalières inspirantes et très différentes. J’apprécie chez elles leur ouverture d’esprit et leur éthique, chaque détail compte lorsqu’elles photographient leur sujet favori. Dans cet article nous ne parlerons pas techniques, réglages, astuces de prise de vue ou encore de traitement. Dans cet article j’aimerais que vous vous sentiez inspirés, transportés.

Je pense profondément que devenir un bon photographe passe avant tout par la façon d’exprimer ses émotions, développer ses valeurs, son être. Ce sont les choses qui sont à mes yeux les plus fascinantes et les plus importantes lorsque l’on photographie des animaux, qu’ils soient domestiques ou sauvages.

Anne Geier

« Je m’appelle Anne et je suis une photographe autrichienne. Je suis une personne très attachée à la nature, vivante et créative, qui aime rire et profiter de la vie à chaque instant. Avec mes deux chiens, Yuri et Finn, j’aime partir à l’aventure. Mes photographies prennent vie à partir d’ambiances lumineuses sensationnelles avec une apparence un peu fantastique comme un conte de fées, mais aussi de paysages naturels et sauvages à couper le souffle en Autriche et d’autres pays européens. Ma passion est de montrer aux gens l’esprit merveilleux des chiens, la nature mais aussi de les emmener dans une petite aventure. »

www.annegeier.com

Anne Geier Dog Photographer From Austria

« Je m’appelle Anne et je suis une photographe autrichienne. Je suis une personne très attachée à la nature, vivante et créative, qui aime rire et profiter de la vie à chaque instant. Avec mes deux chiens, Yuri et Finn, j’aime partir à l’aventure. Mes photographies prennent vie à partir d’ambiances lumineuses sensationnelles avec une apparence un peu fantastique comme un conte de fées, mais aussi de paysages naturels et sauvages à couper le souffle en Autriche et d’autres pays européens. Ma passion est de montrer aux gens l’esprit merveilleux des chiens, la nature mais aussi de les emmener dans une petite aventure. »

www.annegeier.com

Anne, peux-tu nous en dire plus sur ta vision personnelle de la photographie de chien ? Comment ta passion pour ce domaine photographique est-elle née ?

« J’ai commencé la photographie de chien grâce à ma première chienne, Cindy. Au début, je voulais juste prendre des photos d’elle pour créer des souvenirs, mais ensuite une véritable passion s’est installée. »

Anne Geier Dog Photographer From Austria Photographe Canin Autriche

« Ma vision de la photographie de chien est de capturer le caractère de celui-ci le mieux possible et de créer des images émotionnellement captivantes. Je veux montrer au spectateur un morceau de leur âme fantastique dans des portraits magiques ou en combinaison avec des paysages à couper le souffle. En particulier avec les photos de mes deux chiens, Yuri et Finn, j’essaie d’emmener le spectateur dans une petite aventure avec nous, où il commence à rêver et où il peut tout oublier. Je veux également montrer au monde à quel point les chiens sauvés des refuges sont magnifiques. »

Un projet, un voyage en particulier qui t’as marqué ?

« Le voyage le plus fantastique fût notre aventure en Norvège ! Ce que ce voyage signifie pour moi est très difficile à décrire. Cette vie simple, passer du temps avec les chiens 24 heures sur 24, décider spontanément où rester, où aller, quelle randonnée faire… c’était la plus belle chose pour moi, le plus beau sentiment de liberté. Et capturer tous ces beaux moments avec mon appareil photo était extraordinaire. »

Parmi tes photos, si tu ne devais en retenir qu’une seule, peux-tu nous présenter ta préférée et nous raconter son histoire?

« Oh Audrey, choisir une seule photo est vraiment difficile. Quatre seraient certainement plus faciles, car dans ce cas je choisirais une de Cindy, une de Finn, une de Yuri et ma préférée parmi les celles prises lors des séances photos avec les clients. Mais quand je dois choisir, je pense que celle-ci est l’une de mes préférées. Cette photo signifie beaucoup pour moi, car elle n’a pas été prise par accident – j’ai attendu environ 3 ans pour la mettre en place et il a fallu plusieurs tentatives. Pour cette photo, des conditions météorologiques particulières étaient nécessaires. J’avais besoin d’une journée ensoleillée avec du brouillard dans la vallée. Les jours brumeux arrivent au printemps et en automne, il est important que le brouillard ressemble à des nuages. Il faut se lever tôt pour marcher jusqu’au sommet et l’atteindre avant le lever du soleil en espérant que le sommet soit exempt de brouillard. Nous n’avions pas beaucoup de temps, car après le lever du soleil, la lumière est trop forte. »

Anne Geier Dog Photographer From Austria Photographe Canin Autriche

« Comme vous pouvez le constater, de nombreuses conditions devaient être remplies pour réaliser cette photo. Je suis vraiment fière d’avoir pu la réaliser l’année dernière en automne. Tout était parfait et Finn a également fait un travail incroyable : il est fier comme un lion et profite de la vue. »

Quel est ton rêve en tant que photographe ?

« Mon grand rêve en tant que photographe est de publier un livre photos des aventures de Yuri et Finn. J’ai en tête plusieurs endroits à travers toute l’Europe que j’aimerais découvrir avec eux et que je voudrais documenter photographiquement. J’ai déjà quelques photos mais il manque encore beaucoup de lieux à visiter. Je pense donc que c’est un projet pour la vie. »

 © Copyright Anne Geier | Instagram : @anne.geier.fotografie | Facebook : /annegeierfotografie

Carolin Giese

« Je m’appelle Carolin, je suis photographe animalière allemande et je vis actuellement en Islande où je prends surtout des photos de chevaux et de chiens, entourée par l’incroyable paysage islandais. Passer du temps dehors avec des animaux est l’une des plus belles choses que je puisse connaître. Cela nourrit votre âme et renforce le lien entre les humains, les animaux et la nature d’une manière très particulière. C’est ma passion de capturer les histoires et les personnalités uniques d’âmes indomptées, combinées à la pureté de l’environnement hors du commun. Je suis heureuse de partager cette passion avec des gens du monde entier. »

www.linaimages.com

Katla-Fotografie-Photographer-Horse-and-Dog-From-Iceland

« Je m’appelle Carolin, je suis photographe animalière allemande et je vis actuellement en Islande où je prends surtout des photos de chevaux et de chiens, entourée par l’incroyable paysage islandais. Passer du temps dehors avec des animaux est l’une des plus belles choses que je puisse connaître. Cela nourrit votre âme et renforce le lien entre les humains, les animaux et la nature d’une manière très particulière. C’est ma passion de capturer les histoires et les personnalités uniques d’âmes indomptées, combinées à la pureté de l’environnement hors du commun. Je suis heureuse de partager cette passion avec des gens du monde entier. »

www.linaimages.com

Carolin, peux-tu nous dire comment tu définirais ton travail ? Pourquoi t’être dirigée vers la photo de chevaux ?

« Je suis née avec un lien profond avec la nature et les animaux et c’est ma passion de capturer les histoires de personnalités uniques, combinées à la pureté du paysage islandais. J’aime inclure tout type de météo intéressantes dans mes photographies, tandis que tout mon travail est créé avec respect, amour et soin pour notre nature et ses belles âmes. Lorsque je travaille avec des clients, je fais de mon mieux pour que la séance photo soit une exploration amusante de la nature et je m’efforce de limiter au maximum les indications et les poses. Mon objectif est de capturer les chevaux (parfois avec leurs humains) en interaction avec le paysage ou entre eux de manière authentique, et c’est aussi la façon dont je garde généralement mon processus de traitement naturel. »

Caroline Geise Katla Fotografie Photographer Horse and Dog From Iceland

« D’aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours été fascinée par les chevaux. Depuis mon enfance, ils ont non seulement occupé une grande partie de ma vie, mais ils sont aussi devenus l’une des plus grandes sources d’inspiration pour mon travail et ma vie en général. Ils m’ont appris tant de leçons importantes au cours des dernières années et je ne pouvais pas imaginer une vie sans chevaux. »

D’où vient cette fascination pour l’Islande et comment y trouves-tu ton inspiration ?

« Je suis fasciné par la Scandinavie et surtout par l’Islande. Je pense que ce sont surtout les paysages, la nature intacte et les changements extrêmes de la lumière du jour tout au long de l’année qui m’ont captivé dès le premier instant, mais je suis aussi une grande fan de météo dramatique, qui se produit assez régulièrement ici en Islande, surtout en hiver. Les conditions d’éclairage sont tout simplement hors du commun et je n’ai pas trouvé les mots pour leur rendre justice. c’est aussi le mode de vie et le contraste de la solidarité et de l’isolement. »

« En plus de tous ces éléments évidents, il y a juste quelque chose que vous ne pouvez pas mettre en mots mais que vous devez expérimenter par vous-même, je pense. S’asseoir dans le champ d’un cheval sans aucune attente, le regarder jouer, interagir et faire face aux éléments, ou simplement être entouré de son esprit très particulier est l’une des meilleures choses que je puisse imaginer. Ce sont les moments où je puise mon énergie, où je trouve mon nouveau pouvoir et mes nouvelles idées. Je trouve aussi beaucoup d’inspiration dans la nature en général, dans les paysages et les différentes humeurs du temps, une autre grande partie est la musique. »

Quel message, émotion souhaites-tu transmettre au travers de tes œuvres ?

« Je pense que la partie la plus importante de mon travail est de montrer de vrais moments de la vie. Je veux montrer des émotions authentiques et la beauté de la simplicité, qu’elle soit créée lors des captures de chevaux “libres” ou lors d’une session pour un client. Je suis également amoureuse des ambiances et des atmosphères plus sombres en combinaison avec des conditions de lumière particulières. Nous pouvons toujours trouver de la lumière là où elle semble faible et sombre, si nous choisissons de la voir. »

Quel est ton souvenir le plus marquant lors d’une séance photo ?

« Jusqu’à présent, j’ai fait plusieurs superbes prises de vue dans des endroits exceptionnels ou dans des conditions de lumière particulières. Par exemple, je préfère photographier un glacier ou un champ de chevaux où je suis passé au hasard, éclairé par le soleil du matin. J’ai de merveilleux souvenirs de séances de photos où j’ai rencontré des gens que j’ai maintenant la chance d’appeler mes amis, mais il y a en fait un souvenir très spécial : une série que j’ai réalisé il y a environ un an et demi, où j’étais seule dans un paysage rude et incroyable, seulement entourée d’un énorme troupeau de chevaux islandais. Il y avait du vent, un froid glacial, il s’est mis à neiger un peu et c’est exactement comme ça que j’aime le plus prendre des photos : les chevaux, le temps, moi et mon appareil photo. »

 © Copyright Carolin Geise | Instagram : @linaimages | Facebook : /fotografiecarolingiese

Charline Palomares

« C’est à mon arrivée en Haute Savoie que le déclic s’est produit. J’avais en moi ce sentiment très puissant de me sentir libre d’être moi-même en nature auprès des animaux, et ma passion pour la photo grandissait. Alors il m’est venu l’envie d’aller plus loin, comme un appel du fond de mon cœur. Voilà maintenant un an que je me suis lancée dans l’aventure, puisant mon inspiration directement aux sources de notre mère, la nature. Je photographie toujours dans le respect de l’animal, libre et sauvage. Pour chacune de mes photos je cherche à retranscrire ces émotions de l’instant vécu, la magie de chacune de mes rencontres animalières. »

www.charlinepalomares.com

Katla-Fotografie-Photographer-Horse-and-Dog-From-Iceland

« C’est à mon arrivée en Haute Savoie que le déclic s’est produit. J’avais en moi ce sentiment très puissant de me sentir libre d’être moi-même en nature auprès des animaux, et ma passion pour la photo grandissait. Alors il m’est venu l’envie d’aller plus loin, comme un appel du fond de mon cœur. Voilà maintenant un an que je me suis lancée dans l’aventure, puisant mon inspiration directement aux sources de notre mère, la nature. Je photographie toujours dans le respect de l’animal, libre et sauvage. Pour chacune de mes photos je cherche à retranscrire ces émotions de l’instant vécu, la magie de chacune de mes rencontres animalières. »

www.charlinepalomares.com

Charline, te connaissant personnellement, je sais que tu photographiais beaucoup les chiens et c’est ainsi que je t’ai connue, pourquoi ce changement pour les animaux sauvages ?

« J’ai commencé la photo numérique il y a 3 ans inspirée par mes chiennes qui chaque jour me poussaient à me surpasser, puis de plus en plus s’est mis à résonner en moi le chant de la forêt, de la montagne. Depuis toute petite le naturalisme est une vraie passion. J’éprouve un amour fou pour la nature et tout ce qui la constitue. Elle est comme une thérapie pour moi. La nature et sa beauté me permettent de m’émerveiller et ainsi de figer le temps, la douleur, les angoisses, tout disparait. »

Charline Palomares Photographe Animalier Sauvage haute Savoie France

« Le sauvage est un inconnu qui a toujours alimenté mes rêves et quand j’ai réalisé qu’il était possible de Photographier la faune sauvage, ce fut pour moi une révélation. Raconter une histoire à travers la lumière naturelle, un médium de prolongation de mes rêves, un moyen de montrer la beauté et la poésie qui réside en chaque être vivant sur terre. »

Quel fût ton plus grand projet dans ton travail de photographe animalier et qu’est-ce qu’il t’a apporté ?

« Notre projet de film et expo photo sur le Renard polaire avec Baptiste Deturche ma énormément appris. Partir à la recherche du renard polaire en Scandinavie, cet animal qui a animé nos rêves pendant des années, sur ces terres immenses montagnardes sans savoir vraiment ou chercher, par où commencer. Puis réussir à trouver cette espèce par nous-même, en vivant au plus près de la nature pendant un mois, face à son impétueuse météo et ses conditions éprouvantes fut une expérience inoubliable. Cette aventure m’a fait prendre conscience de la fragilité de l’environnement arctique face au changement climatique, de l’avenir incertain des espèces qui le constituent. »

Pour toi, qu’est-ce qui compte le plus dans la photographie des animaux sauvages ? Parle-nous de ton éthique.

« Le monde sauvage est pour moi un temple, un univers sacré dans lequel chacune de mes visites est un moment de contemplation, de recueillement.  La photographie animalière peut vite devenir un plaisir égoïste avec l’aide de nombreuses techniques pour attirer les animaux. Ces techniques peuvent très souvent créer des échecs de reproduction, les mettre en danger voire causer leur mort, et c’est alors que se pose à mes yeux le paradoxe d’un amour proclamé pour la nature confronté à une volonté de domination perpétuelle de l’homme sur celle-ci dans le fait de la consommer sans la respecter réellement.  J’aspire à montrer qu’il est possible de Photographier des animaux libres et sauvages sans l’utilisation d’artifices. Cela est, à mon sens, indispensable pour vivre pleinement la magie de la photographie animalière. Il me parait essentiel de respecter les animaux et leur témoigner notre amour. Cela passe par éviter à tout prix le dérangement et donc des techniques qui ne sont pas en accord avec les valeurs naturalistes. »

« Je trouve tellement gratifiant de découvrir un lieu par moi-même, de créer une histoire unique et intime avec les êtres qui le peuplent, de ressentir ses énergies, son âme. Cela permet de toujours en apprendre davantage sur la nature, sur nous-même. J’aime ressentir pleinement ce sentiment de n’être qu’un visiteur dans un monde où les animaux peuvent très bien se passer de moi. J’accepte que ce soit l’animal qui décide de me permettre de vivre une rencontre ou non. Je ne pense pas en priorité photo et encore moins quantité. Mon éthique et mon amour pour la nature met de côté tous les désirs humains qui nous séparent de son exceptionnelle authenticité. »

Quelle est la leçon que tu as pu apprendre auprès de la faune sauvage et de la nature ?

« La nature plus que de leçons m’apporte surtout de nombreuses prises de conscience. Le temps que je passe au plus près de la faune sauvage m’a appris à m’inspirer du silence, à m’émerveiller sans cesse de sa beauté et de sa poésie, à changer ma façon de penser et surtout d’agir, car beaucoup de nos actions ont des répercussions sur le monde sauvage. J’ai réalisé à quel point le changement climatique a un impact sur les animaux et qu’il faut plus que tout être engagé au quotidien pour la préserver. J’ai pris conscience que nous faisions partie intégrante de la nature et ma mission est de maintenir au mieux cet équilibre afin de vivre en totale harmonie avec elle. Nous parlons souvent de nous reconnecter à la nature mais c’est en vérité, je pense, un leurre. Nous y sommes perpétuellement connectés, il nous suffit juste d’accepter de le ressentir pleinement au fond de nous pour trouver alors de nombreuses répondes à nos questions. »

 © Copyright Charline Palomares | Instagram : @chawildheart | Facebook : /chawildheart

Partagez cet article :

Learn Dog Photography

Instagram

Articles

Mes 10 meilleures photos de 2019

Cette année fût très forte en émotions, voyages et rencontres. Je vous présente dans cet article mes 10 meilleures photos de chiens prises en 2019 ainsi que leurs histoires.

Mon premier chien de refuge

Lorsque j’ai commencé à photographier les chiens, je ne pensais pas encore à avoir mon propre chien. C’est à 21 ans que j’ai décidé d’adopter dans un refuge.

Comment je suis devenue photographe animalier

Dans cet article je vous présente par quels moyens je suis parvenue à être photographe canin mais aussi pourquoi j’ai choisi ce métier dans lequel je m’épanouie depuis bientôt 2 ans !

Dans le sac d’un photographe canin

Très souvent on me demande quel matériel j’utilise pour mes séances photos avec les chiens, j’ai donc décidé de vous écrire un petit article sur tout ce que je peux emmener avec moi durant les séances avec les chiens.

Bénévolat dans un refuge Roumain

Je n’ai jamais vue une association aussi dévouée et motivée pour les chiens abandonnés et leur adoption. C’est donc naturellement que je me suis engagée pour photographier les chiens de leur refuge en Roumanie.

Workshop de photographie canine

Que vous soyez amateur ou professionnel, vous pouvez participer à un workshop afin d’apprendre la photographie, ici dans un domaine précis : la photographie canine !

error: Content is protected !!
Audrey Bellot Photographie Photographe Canin France Auvergne Puy de Dôme Allier Workshop Photographie Canine

Abonnez-Vous À NotreNewsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles à propos des workshops et des promotions.

You have Successfully Subscribed!